Découvrez

Notre procédé PHYTEM®

Dans le cas de problématiques environnementales complexes, des équipements spécifiques sont développés et créés en interne.

Qu’est-ce que la phytoremédiation?

La phytoremédiation présente plusieurs formes:

  • Phytostabilisation: les plantes retiennent les polluants dans le sol, l’eau ou l’air.
  • Phytostimulation: les racines stimulent les activités microbiennes qui dégradent les polluants.
  • Phytoextraction: les plantes absorbent et concentrent les polluants du sol dans les parties récoltables (feuilles, tiges, racines).
  • Phytovolatisation: la plante absorbe et transforme les polluants (mercure, arsenic,…) en éléments volatiles «détoxifiés».
  • Phytodégradation: les plantes produisent des enzymes qui catalysent      la dégradation des polluants en éléments nutritifs.

Qu’est-ce que les symbioses?

Mycorhizes

Les mycorhizes (du grec mukes = champignon et rhiza = racine) sont des champignons qui vivent en symbiose avec les plantes. Ils «infectent» le système racinaire des végétaux et développent un réseau de filaments mycéliens connecté aux radicelles. Le principe de cette relation est simple: le végétal cède au champignon des sucres issus de la photosynthèse, et la mycorhize lui transmet des éléments minéraux et de l’eau.

Acteur innovant de l’économie circulaire en France, Neobab développe des solutions spécifiques pour l’aménagement de techniques de bio-phyto-remédiation des sols et eaux de surface.

Afin de proposer une alternatives aux techniques courantes du marché (chélatants chimiques, procédé physique, énergétique), le procédé PHYTEM® issu de notre Recherche & Développement,est une technique de bio-phyto-remédiation (bio-végétale) permettant de dégrader, stabiliser et/ou d’extraire in situ et on site des polluants organiques et inorganiques grâce à un travail combiné du complexe sol-racine-plante.

Notre innovation permet d’augmenter les interactions entre le sol et les plantes ; bactéries et champignons racinaires favorisant et accélérant le traitement positif des polluants.

L’innovation réside dans la fixation, l’augmentation de la biomasse et donc le rendement d’extraction (métaux lourds), ou dégradation (composés chimiques) des polluants du sol et des eaux de surface.

Notre phyto-technologie permet un travail spécifique du sol in situ, avec association d’espèces culturales à haute valeur énergétique. Basée sur le principe du fablab, notre solution mobile et modulable est intégrée et permet un traitement in situ, ce qui confère à vos sols de ne pas être classés comme déchets.

La valorisation des fonciers contrains grâce à des usages réversibles profitent autant au propriétaire du terrain, à l’agriculteur, à la population et à la collectivité.

Pour les communes, agriculteurs et sociétés de transports ferroviaire, maritimes, routiers, nous aménageons des noues paysagères, remblais techniques, talus, couches superficielles combinées à des plantes macrophytes et hyper-accumulative servant de filtre et permettant, selon la nature des micropolluants résiduels, leur dégradation et/ou extraction.

En agriculture urbaine, notre solution permet de poursuivre la culture de légumes sur sol faiblement pollué.

Bactéries rhizosphériques

De la même façon, certaines bactéries dîtes « rhizosphériques » se nourrissent d’exsudats racinaires (dépense d’énergie considérable pour la plante). En contrepartie, certaines bactéries sécrètent des phytohormones qui stimulent le chevelu racinaire, des enzymes qui débloquent le phosphore et forment un « bouclier » protecteur autour des racines.

Avantages du procédé Phytem®

OBJETICS

Utiliser les plantes et les propriétés vivantes du sol pour stabiliser, dégrader et/ ou extraire la pollution (phyto et agromining).

PROCÉDÉ

Préparation adaptée du sol, sélection, préparation et plantation d’espèces végétales. Applicable jusqu’à 1 m de profondeur. Catalyse des phénomènes de translocation et bio-augmentation.  Rotation et association culturale. Gestion / valorisation de la biomasse générée contaminée.

Efficacité

Effective dès réalisation. Significative dès 3 mois suite à la mise en culture.

Temps de mise en œuvre

Quelques semaines (aménagement de la parcelle) ; suivi dans le temps.

Aspects Economiques

A partir de 70 euros HT/ m². Frais d’analyses maitrisés ; absence des frais de transport et mise en décharge.  Large choix d’espèces valorisables

Durabilité et surveillance

Pérennité à long terme, surveillance limitée ; maraichage/horticulture possible sur site selon les niveaux de pollution.

Economie Circulaire

Suivant la technique de phyto-bioremédiation, les plantes sont valorisées comme combustible, huiles essentielles, ou minéraux via des procédés de chimie verte.

Vous voulez en savoir plus sur notre méthodologie et résultats?    

Exemple de résultats

du procédé innovant PHYTEM®

Projet de la Ferme MOULTOUX

Méthodologie:
1) Diagnostic du sol & analyse historique, paysagère et environnementale.
2) Etude de faisabilité / d’opportunité de valorisation du terrain selon les enjeux urbains en lien avec le territoire.
3) Caractérisation, prélèvements et analyses du sol et des plantes indigènes.
4) Installation et mise en culture de l’éco- système agricole et de phyto-bio-remédiation (aménagement, fourniture substrat et végétaux, équipements de contrôle).
5) Suivi du traitement et récolte.